Niels Bohr

Les conceptions hardies de Niels Bohr sur le rôle du quantum de Max Planck dans la constitution de l’atome ont eu le temps de s’imposer, à la suite des travaux de Henry Moseley et des expériences de James Franck  et Gustav Hertz. Il obtiendra le prix Nobel en 1922.